Sommaire
Edito
Programme 7i
Tribune
Invités du mois
Temps fort
Succès
Paroles d'experts
Solutions
Sondage Express
En bref
Agenda
Version PDF
 

Abonnez-vous à
Bull Direct :

Votre email

Archives
Avril 2007
Temps forts
L’Europe, le Brésil et la Chine s’unissent pour faire du logiciel libre un moteur de croissance

Les grands acteurs européens, brésiliens et chinois des technologies de l’information et de la communication se sont unis et ont lancé mi mars QualiPSo, une plate-forme « qualité » dédiée au développement des logiciels libres, leviers de croissance au service de la compétitivité de leurs industries.

QualiPSo a pour objectif d’aider les entreprises et les administrations à innover et à renforcer leur compétitivité en leur donnant accès à des logiciels libres sûrs, économiques et souples pour développer des systèmes d’information fiables et innovants. Au service de cet objectif, QualiPSo entend concevoir et déployer des technologies, des processus et des modalités permettant de faciliter le développement et l’utilisation de composants Open Source, avec le même niveau de fiabilité que celui proposé par les logiciels propriétaires. QualiPSo compte ainsi soutenir le développement d’acteurs informatiques locaux, (PMEs, éditeurs et grands intégrateurs et constructeurs en Europe, au Brésil et en Chine). QualiPSo souhaite aussi contribuer à établir la prédominance européenne dans plusieurs domaines des logiciels libres, comme celui du middleware distribué.
Les 20 membres fondateurs de QualiPSo, originaires d’Europe, de Chine et du Brésil, sont de grands acteurs de l’industrie informatique (Atos Origin, Bull, Engineering Ingegneria Informatica, European Dynamics, Siemens, Telefonica I+D, Thales), des PME (Centro Ricerche Matematica Pura e Applicata, Mandriva), des institutions gouvernementales (Département pour l’innovation et les technologies de la Présidence du Conseil italien, Gendarmerie Nationale française, SERPRO) et des instituts de recherche (Fraunhofer FOKUS, INRIA, Centre de Calcul Haute Performance et réseaux de Poznan, Université de l’Etat de Sao Paulo, Centre universitaire et de technologie du sud de la Chine / Centre de recherche de Guangzhou dédié au middleware, Université de Bozen, Université d’Insubria, Université Rey Juan Carlos). Le projet, financé par la Commission européenne, fait partie du 6ème programme cadre (FP6) et s’inscrit dans le cadre de l’initiative pour les technologies de l’Information (IST).
Le lancement de QualiPSo intervient à un moment où les grands industriels ont pris conscience de l’importance du logiciel libre dans le développement de systèmes d’information fiables et peu coûteux, mais qui attendent encore des garanties supplémentaires de qualité pour se lancer dans des déploiements à grande échelle. En apportant tous les arguments – juridiques, techniques et commerciaux – permettant de susciter la confiance, QualiPSo va accélérer le développement du logiciel libre, pour renforcer la compétitivité et la croissance dans l’administration en ligne, les medias, les télécommunications, l’industrie, la distribution et la finance.
En Europe, l’industrie du logiciel et des services emploie plus d’un million de personnes et représente entre 5 et 6 % du PIB du continent. Cette industrie connaît également une forte croissance au Brésil et en Chine. Les analystes industriels considèrent que le logiciel libre devrait concerner près de 20 % du rendement de l’industrie informatique au cours des cinq prochaines années. 70 % des développements en matière de logiciels libres venant aujourd’hui d’Europe, avec un apport grandissant du continent américain et de la Chine, QualiPSo est à même de garantir que l’Europe, le Brésil et la Chine seront les premiers bénéficiaires des retombées du développement s’appuyant sur les logiciels libres, notamment en termes d’emplois hautement qualifiés.

Dans ce contexte, QualiPSo est la plus importante initiative Open Source financée par la Communauté européenne. Il s’agit de faire de l’Open Source un remarquable levier pour renforcer la compétitivité européenne et la dynamique de croissance dans les technologies de l’information. Ils jouent également un rôle important dans le déploiement du programme i2010 pour la croissance et l’emploi.

Selon Viviane Reding, Commissaire européen à la Société de l’Information et aux Medias : « Les technologies logicielles sont primordiales parce qu’elles sont sources de valeur ajoutée, d’intelligence et de flexibilité et également facteurs de compétitivité dans des marchés innovants. Représentant une industrie de 67 milliards d’euros en Europe, les logiciels et les services sont les pierres angulaires de notre future prospérité et même de notre survie parce qu’ils sont la sève de notre économie, qu’il s’agisse du secteur public ou du secteur privé ».

Le projet QualiPSo s’articule autour de sept axes de recherche et développement
1. Développer un réseau pérenne de professionnels soucieux de la qualité du logiciel libre. Six Centres de compétence seront créés pour prendre en charge le développement et le déploiement des plates-formes collaboratives, des outils et des processus développés au sein de QualiPSo, qu’ils proviennent du secteur public ou privé, des grandes entreprises, des PME, d’utilisateurs finaux ou encore d’éditeurs. Quatre des Centres de compétence seront situés en Europe (Berlin, Madrid, Paris, Rome), un en Chine et un au Brésil (Sao Paulo).
2. Définir des méthodes, des processus de développement et des modèles économiques qui faciliteront le déploiement du logiciel libre en environnement industriel.
3. Concevoir et développer la “QualiPSo Factory”, un environnement intégré pour faciliter et soutenir le développement de solutions fiables s’appuyant sur le logiciel libre.
4. Développer un nouveau modèle permettant d’évaluer la qualité des logiciels libres. Ce modèle sera soumis au Software Engineering Institute dans le but d’en faire une extension formelle du CMMI® (Capability Maturity Model® Integration).
5. Mettre en oeuvre les meilleures pratiques dans la gestion de l’information (code source, documentations, etc.) pour améliorer la productivité du développement et du support du logiciel libre.
6. Fournir des suites de tests et des piles (stacks) d’intégration “qualifiées”, renforçant ainsi l’interopérabilité des logiciels libres, que cette interopérabilité soit technologique, sémantique ou organisationnelle.
7. Apporter directives et outils permettant de faciliter la gestion de la propriété intellectuelle. Enfin, établir une famille cohérente de licences logicielles dans le respect des lois nationales et européennes.

Les premiers résultats de ce projet sur quatre ans sont attendus pour la fin de l’année 2007, le déploiement des Centres de Compétence devant lui commencer début 2008.

QualiPSo est lancé en synergie avec les initiatives européennes en matière de technologie : dont NESSI et Artemis. QualiPSo s’appuiera aussi sur les initiatives européennes existantes en matière de logiciels libres, telles que EDOS, FIOSSWorld, TOSSAD et d’autres. QualiPSo s’appuiera enfin sur les communautés du logiciel libre, dont OW2 et Morfeo. QualiPSo est ouvert à l’adhésion de nouveaux membres, en leur donnant la possibilité de rejoindre le projet lors de la première conférence QualiPSo qui se tiendra à l’automne 2007.

Pour plus d’information

Réalisé par Bull, le projet de contrôle des frontières de SERPRO remporte le prix du meilleur projet informatique du secteur public au Brésil

Serpro

SERPRO (le service informatique de l’administration fédérale brésilienne) a reçu le prix du meilleur projet informatique en 2006 dans la catégorie e-services publics pour le projet de contrôle des frontières brésiliennes développé par Bull. Ce prix annuel reconnaît les meilleures contributions à l’amélioration du service public au Brésil, que ce soit au niveau de l’Etat fédéral, des Etats ou des municipalités. Il a été décerné à SERPRO par Plano Editorial, l’une des publications les plus prestigieuses de la presse informatique.

Plus de 100 projets candidats concourraient à ce prix. Le projet de SERPRO a été distingué pour son approche novatrice, son importance sociétale et son impact sur la population brésilienne et les étrangers y séjournant. Le prix de SERPRO a été l’un des 20 prix décernés dans les trois domaines suivants : e-administration, e-démocratie et e- services publics).

Wagner Quirici, Président de SERPRO, a expliqué en quoi le projet avait dépassé les objectifs fixés en termes de qualité et de services délivrés. « Nous sommes plus que satisfaits par les résultats du projet et nous voulons remercier sincèrement les équipes de Bull pour avoir contribué à la modernisation du système de contrôle des frontières du pays. Ils ont apporté les meilleures technologies aujourd’hui disponibles. »

Le projet met en œuvre l’identification et l’authentification automatiques des documents de voyage (passeports et autres documents) à tous les postes frontières du Brésil. Il fait partie de PROMASP* , un programme plus vaste en cours de mise en œuvre par les forces de police fédérales. Le projet de contrôle des frontières de SERPRO, tel que délivré par Bull, sera mis en oeuvre dans tous les ports, aéroports et frontières terrestres du Brésil. Il sera intégré au STI (Système des échanges internationaux) développé par la police fédérale pour contrôler les entrées et les sorties du territoire de toute personne franchissant un poste frontière.

*PROMASP : Programme pour la modernisation, l’amélioration et la sécurité du contrôle des échanges internationaux et des passeports brésiliens

Contact  |  Site map  |  Legal  |  Privacy