Sommaire
Edito
Tribune
Temps fort
Succès
Paroles d'experts
Solutions
En bref
Agenda
Version PDF
 

Abonnez-vous à
Bull Direct :

Votre email

Archives
n°35  |  Mars   2009
Edito

Bull en croissance propose des solutions pour sortir de la crise

D Lamouche

Avec une accélération de la croissance de notre chiffre d’affaires au 4e trimestre (+5,6 %) et un résultat opérationnel supérieur aux attentes, 2008 a été une bonne année pour Bull. Ces résultats reflètent les effets désormais tangibles de la transformation du Groupe avec une montée en puissance performante dans le domaine des services de +14,7 % (44 % du CA contre 25 % en 2005), et une croissance de +5,6% pour nos solutions produits avec des gains de part de marché importantes dans le domaine des grands systèmes, de la simulation numérique et du stockage sécurisé. Ainsi nous avons enregistré en 2008 une croissance du chiffre d’affaires – dont 55 % sont réalisés dans des secteurs plutôt résistants à la crise – un bond de 66 % du résultat opérationnel et un bénéfice net en hausse de 21,7 %. De plus, nous abordons 2009 avec un bon carnet de commandes, aucune dette bancaire et une trésorerie nette à un niveau historiquement haut de plus de 300M€, un atout fondamental en ces temps de crise financière.

Confiants dans la solidité de notre modèle économique, nous prévoyons d’embaucher 400 à 500 personnes en 2009 (1000 en 2008). En termes de renouvellement des compétences, ce sont à ce jour 45% des collaborateurs de l’entreprise qui nous ont rejoints depuis moins de 4 ans ; nos fondamentaux conjugués à ce rajeunissement, ce changement de culture et de compétences nous permettent d’aborder le futur de façon relativement sereine.

Et nous passons à l’offensive : les Technologies de l’Information étant le premier moteur de croissance et d’innovation non seulement pour l’économie numérique, mais également pour tous secteurs d’activité sans exception, nous lancerons dans les semaines à venir des solutions innovantes, prêtes à l’emploi procurant à nos clients qui les adopterons un retour sur investissement très rapide : un excellent tremplin de sortie de crise.
Au niveau des instances gouvernementales, nous avons aussi émis des propositions réalistes pour relancer la machine économique : nous suggérons aux Etats, non pas de dépenser plus, mais de dépenser mieux, par exemple en incluant dans les appels d’offre publics une clause de valeur ajoutée au niveau européen à l’instar d’autres continents. Au-delà des critères de qualité, de performance et de prix, les acheteurs seraient invités à tenir également compte de la contribution du fournisseur à l'écosystème européen. En réaffirmant la convergence des intérêts des pays de l’Union, cette clause mettrait un terme au regrettable débat sur les délocalisations intra-européennes. Enfin, dernier avantage, et non des moindres, une telle mesure n’accroîtrait pas les dépenses des Etats, tout en agissant au mieux des intérêts de nos entreprises et de nos concitoyens. Nous croyons profondément que la reconstruction d’une économie vigoureuse est l’affaire de toutes et tous. Nos entreprises ont des droits, mais également des devoirs. Apporter des idées nouvelles et l’innovation au service de nos clients fait partie de nos priorités.

Je vous remercie de votre confiance.

Didier Lamouche
Président-Directeur Général


Contact  |  Site map  |  Legal  |  Privacy