> EXTREME COMPUTING > Systèmes bullx >

SYSTÈMES LAME BULLX DLC (SÉRIE B700)

Pour réduire d'un tiers la consommation électrique
sans affecter la maintenabilité
de votre supercalculateur

Avec les lames DLC bullx B700 (Direct Liquid Cooling : refroidissement liquide direct), les data centers disposent de noeuds de calcul haute performance révolutionnaires. Fournissant un niveau de puissance incomparable pour les applications les plus exigeantes, ils réduisent considérablement la facture d'électricité du data center pour permettre aux organisations d'innover toujours plus vite et d'aborder en tête le virage du futur.

La croissance exponentielle de la puissance des supercalculateurs s'est accompagnée ces dernières années d'une forte croissance de leur consommation électrique. Or la part de l'électricité dans le coût de fonctionnement d'un data center pèse en moyenne 28% en Europe, et les fortes hausses du prix du kW/h anticipées pour les années à venir accentueront encore le poids de l'électricité dans le coût de fonctionnement.

Une optimisation constante du PUE*

Pour garder des budgets de fonctionnement raisonnables, Bull s'est attaché depuis longtemps à fournir les moyens d'optimiser le PUE* des data centers. Idéalement, l'énergie serait consommée uniquement par les serveurs, conduisant à un PUE de 1,0. En pratique, un data center a d'autres équipements électriques, notamment un système de climatisation, si bien que les plus performants ont un PUE autour de 1,8.
Une première optimisation du PUE est possible en rapprochant la production de froid des équipements à refroidir. C'est ce que propose Bull depuis plusieurs années avec sa porte arrière froide. Cette technique permet d'abaisser le PUE jusqu'à 1,4, sans aucune modification des équipements informatiques.

* Le PUE (Power Usage Effectiveness, indicateur d'efficacité énergétique) est le ratio entre l'énergie consommée par l'ensemble du data center et l'énergie réellement consommée par les serveurs.

Une consommation réduite d'un tiers avec le refroidissement liquide direct

Pour réduire encore le PUE, il faut repenser les serveurs, afin que la chaleur générée par les principaux composants soit évacuée par un liquide, au plus près de la source de chaleur. C'est le concept de refroidissement liquide direct (DLC) mis en ouvre dans la gamme bullx B700 : le refroidissement s'effectue à l'intérieur de la lame, par contact direct entre les composants chauds (processeur, mémoire.) et une plaque froide dans laquelle circule un liquide.

Sachant qu'un processeur fonctionne normalement à plus de 50°, la mémoire et les SSD à plus de 40°, et les disques jusqu'à 35°, de l'eau à température ambiante suffit à assurer le refroidissement. De par sa conception, le bullx DLC B700 permet de refroidir le système avec de l'eau à 40° en entrée. Ainsi il n'est plus nécessaire de produire de l'eau froide, ce qui assure un gain considérable sur la consommation électrique, permettant d'atteindre un PUE de 1,1 dans des conditions optimales d'utilisation.

Afin d'optimiser l'efficacité énergétique globale du data center, Bull recommande de réutiliser l'énergie thermique dégagée, par exemple pour le chauffage d'immeubles voisins.

Une facilité de maintenance préservée

Conçue par les équipes R&D de Bull, l'armoire bullx DLC contient tous les équipements nécessaires aux circuits d'eau. Il suffit de la connecter au circuit d'eau à température ambiante du site. A l'intérieur de l'armoire, un circuit d'eau fermé, livré prêt à l'emploi, évacue la chaleur des lames de calcul grâce à un échangeur de chaleur situé en bas de l'armoire.

Chaque châssis constitue un circuit d'eau clos, qui peut être retiré pour maintenance sans arrêter toute l'armoire. De même, chaque lame est connectée au circuit d'eau du châssis par des connecteurs anti-goutte, et peut être retirée aussi facilement que n'importe quelle lame classique, sans arrêter l'exploitation des lames voisines. Pour éviter tout contact entre l'eau et le circuit électrique 230V, les circuits hydrauliques sont situés en bas de l'armoire, alors que l'alimentation électrique est en haut.

Par ailleurs, contrairement à bien des solutions de refroidissement liquide du marché, la gamme bullx B700 fait appel à des composants totalement standards : processeurs Intel® Xeon®, barrettes de mémoire et disques standard, ce qui contribue également à faciliter la maintenance.

Le châssis peut recevoir en option des supercondensateurs qui le protègent contre les microcoupures jusqu’à 300 ms – et même 800 ms si le mécanisme de réduction dynamique de consommation est activé sur les nœuds de calcul.

Et pour le confort de tous, le système lame DLC bullx B700 est ultra-silencieux.

Armoire bullx DLC B700

bullx DLC cabinet

L'armoire bullx DLC B700 peut supporter jusqu'à 80kW. Elle contient :

  • Jusqu'à cinq châssis bullx DLC de 15 kW (max) si le châssis d'alimentation (CPC) est installé dans un boîter sur le dessus de l'armoire 42U (quatre châssis si le CPC est installé à l'intérieur de l'armoire)
  • Un châssis d'alimentation (Cooperative Power Chassis - CPC) qui peut contenir jusqu'à 27 alimentations de 3KW chacunes réparties dans sept tiroirs d'alimentation
  • Un châssis hydraulique (HYC) dans la configuration standard. Un deuxième HYC peut être installé pour assurer une redondance.

Etant donné qu'il est impossible de dissiper 80kW avec une solution de refroidissement à air, le système lame bullx DLC propose une solution de refroidissement liquide direct. Cette solution repose sur un échange de chaleur au niveau de la carte, entre les composants chauds et une "plaque froide". Un liquide de refroidissement circule à l'intérieur de la plaque froide et est pompé vers l'échangeur de chaleur de l'armoire (HYC), qui évacue la chaleur vers le circuit d'eau du client. L'armoire assure la distribution du liquide de refroidissement vers les cinq châssis et redirige ensuite ce liquide vers l'échangeur de chaleur du châssis hydraulique.

Châssis bullx DLC B700

bullx DLC chassis


bullx DLC chassis

Ce tiroir 7U peut recevoir jusqu'à 9 lames doubles échangeables à chaud, c'est-à-dire 18 noeuds de calcul bi-socket. hosts up to 9 hot-swap double blades, i.e. 18 dual-socket compute nodes. Il inclut :

A l'avant :
  • 1 bloc de ventilation pour le refroidissement du CMM et de l'ESM/TSM
  • 1 panneau d'affichage avec boutons poussoirs de mise sous tension et de reset
A l'arrière :
  • 2 blocs de distribution électrique (PDM). Chaque PDM fournit 54V au fond de panier par de multiples connecteurs. Ils peuvent être équipés de supercondensateurs qui protègent contre les microcoupures jusqu'à 300ms
  • Jusqu'à 2 commutateurs Infiniband (ISM) intégrant la technologie ConnectX-3 (commutateur Infiniband FDR de nouvelle génération)
  • 1 module de management de châssis (CMM)
  • 1 commutateur Ethernet 1Gb/s ou 10Gb/s fournissant l'accès au backbone client pour les 9 lames (option)
  • 6 blocs de ventilation pour le refroidissement des disques installés dans les noeuds de calcul

Tous les modules sont interconnectés par l'intermédiaire du fond de panier.

Lame de calcul bullx DLC B720

bullx blades

Compute node



La lame de calcul bullx B720 est une lame échangeable à chaud basée sur la plateforme Grantley-EP d'Intel. Elle est construite sur une plaque froide qui refroidit tous les composants par contact direct, à l'exception des mémoires qui sont encastrées dans des répartiteurs de chaleur qui évacuent la chaleur vers la plaque froide. Cette double lame comprend :

  • 2 x 2 processeurs Intel® Xeon® de la famille E5-2600 v3 (connus sous le nom de code Haswell EP)
  • 2 x chipset Intel® série C610 (Wellsburg)
  • 2 x 8 emplacements mémoire DIMM DDR4, c'est-à-dire jusqu'à 2 x 256Go de mémoire Reg EC DDR4 (avec des DIMM de 32Go)
  • Jusqu'à 2 x 2 disques SATA (2,5") ou 2 x 2 disques SSD (2,5") - hauteur max. 15mm
  • 2 x 1 contrôleur double port Ethernet 1Gb pour les liaisons vers le CMM et l'ESM ou le TSM

Lame accélérateur bullx DLC B715

Compute node



Conçue par les équipes R&D de Bull selon le même principe que la lame de calcul bullx DLC B710, la lame avec accélérateurs bullx B715 associe dans une même lame :

  • deux processeurs Intel® Xeon® d'une part, ET
  • deux GPU NVIDIA® Tesla™ OU
    deux coprocesseurs Intel® Xeon Phi de dernière génération.

 

bullx DLC
système lame DLC bullx (série B700) : fiche technique

Le refroidissement liquide direct pour optimiser la consommation électrique du datacenter.

Télécharger

 

Retour haut de page
Imprimer.envoyer par mail cette page.Partager sur Facebook.Partager sur Linkedin.Partager sur Viadeo.Partager sur Technorati.Partager sur Digg.Partager sur Delicious.Ajouter à ses favoris Google.Partager sur Windows Live.Partager sur Twitter.
Contactez-nous
ACTUALITE

21/03/2014
Le calcul intensif est un enjeu stratégique pour Météo France

Une interview vidéo exclusive d'Alain Beuraud, Chef de projet Calcul 2013, Météo-France
Regarder >>

ACTUALITE

Avril 2014
Numéro spécial L'Usine Nouvelle - Les champions de la SIMULATION

Découvrez les dix "champions" qui ont fait de la simulation numérique l'une des compétences clés de leur succès industriel.
Lire la suite >>