> EXTREME COMPUTING > Systèmes bullx >

Porte froide bullx

Pour réduire la consommation électrique
et l'encombrement au sol

La porte froide Bull est le complément idéal à un système de climatisation existant, ou bien une alternative économique à l'installation d'une climatisation.

La densité des serveurs dans les centres HPC a tant augmenté ces dernières années que les systèmes de climatisation ne peuvent plus faire face à l'installation de nouveaux serveurs. Le remplacement du système de climatisation d'une salle informatique pour produire plus d'air, plus froid, est une solution coûteuse tant en termes d'investissement que de consommation électrique. Bull propose une solution plus efficace et moins consommatrice d'énergie : le refroidissement à la source, à l'intérieur même des armoires informatiques.

Porte froide La porte froide Bull est une porte à système de refroidissement par eau qui vient se fixer à l'arrière d'une armoire Bull standard (42U x 19"). Cette porte arrière active dissipe l'air chaud généré à l'intérieur du rack, en utilisant l'eau froide produite par une centrale de refroidissement. On obtient ainsi une armoire froide qui peut accueillir n'importe quelle machine conçue pour une armoire standard large de 19 pouces (600mm).

Une solution HPC extrêmement dense

Munies d'une porte froide Bull, les armoires peuvent être remplies au maximum, ce qui permet d'atteindre des densités sans précédent :
- jusqu'à 40 KW par armoire, soit 28 KW/m²,
- 29U/m², soit 42U + 6 PDUs sur 1,44m².
On peut ainsi faire tenir trois fois plus de serveurs dans le même espace au sol, par rapport à une solution à base d'armoires refroidies exclusivement par air.

77% d'électricité économisés par rapport à la climatisation

L'eau possède une conductivité thermique bien supérieure à celle de l'air. Le refroidissement par eau permet en outre d'optimiser la gestion thermique en dissipant la chaleur directement au niveau de l'armoire, avant même qu'elle ne soit relâchée dans la pièce. Avec cette technologie 600 W permettent d'extraire 40 KW, contre 2,6 KW avec une climatisation.

Un produit innovant conçu par Bull

  • Une porte intelligente : pour minimiser la consommation électrique, la porte froide Bull possède des fonctions de monitoring actif du flux d'eau et de la vitesse de rotation des ventilateurs, afin d'adapter la circulation de l'eau et de l'air en fonction des températures réelles dans l'armoire et dans la salle.
  • Une porte efficace même en cas d'incident : les ventilateurs sont redondants et peuvent accroître leur vitesse de rotation pour dissiper l'air chaud au cas où le circuit d'eau devrait être déconnecté pour maintenance.
  • Une maintenance facilitée : le contenu de l'armoire reste parfaitement accessible.
  • Alimentation électrique redondante.

Suppression des points chauds

L'air sortant de l'armoire étant à température ambiante, il ne se forme plus de points chauds - une caractéristique très favorable au MTBF global !

Un excellent rapport prix/performance

Le porte froide Bull offre plus de puissance et de densité que les dispositifs concurrents, tout en étant d'un prix sensiblement inférieur à celui des modèles équivalents. Contactez un commercial Bull pour obtenir un devis !

 

Porte froide
Porte froide : fiche technique (en anglais)

Pour réduire la consommation électrique et l'encombrement au sol

 

Retour haut de page
Imprimer.envoyer par mail cette page.Partager sur Facebook.Partager sur Linkedin.Partager sur Viadeo.Partager sur Technorati.Partager sur Digg.Partager sur Delicious.Ajouter à ses favoris Google.Partager sur Windows Live.Partager sur Twitter.
Contactez-nous
ACTUALITE

23/09/2013
Bull sponsorise "UberCloud HPC Experiment"

Cette expérience grandeur nature met en relation des utilisateurs industriels et des fournisseurs de service volontaires pour explorer ensemble les possibilités offertes par le calcul haute performance sous forme de service.
Lire la suite >>

ACTUALITE

Avril 2013
L'usine Nouvelle - Simulation, la french touch

Supplément spécial du magazine L'Usine Nouvelle dédié au calcul intensif en France et à ses applications.
Lire la suite >>