> COMMUNAUTES > Investisseurs > Actualité et événements

Bull : bonne progression de la dynamique commerciale et de la rentabilité opérationnelle

  • Bonne croissance des prises de commande (+4,4%) et du chiffre d’affaires (+6,4%) au quatrième trimestre
  • Croissance solide du chiffre d’affaires annuel: +4,6% à 1 301 millions d’euros
  • Augmentation forte de l’EBIT : +23% à 43,7 millions d’euros
  • Résultat net exceptionnellement impacté par une dépréciation partielle de goodwill et d’immobilisations incorporelles
  • Bull confirme ses objectifs à moyen terme

Paris, le 16 février 2012 :

Le conseil d’administration de Bull (Euronext Paris: BULL) a arrêté les comptes consolidés du Groupe le 15 février 2012. Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.

Chiffres clés 2011

(en millions d’euros)
2011
2010
Variation
Prises de commandes consolidées1

1 312,6

1 312,5

stable

Chiffre d’affaires consolidé

1 300,7

1 243,1

+4,6%

Marge brute

289,9

278,3

+4,2%

Frais de R&D nets

24,4

19,8

+23,3%

Frais commerciaux et administratifs

220,0

220,0

-0,8 % du chiffre d’affaires

EBIT2

43,7

35,5

+23,1%

Résultat net (part du groupe)

(16,5)

6,5

n/s

Résultat net avant éléments exceptionnels et non récurrents

18,0

15,7

+15%


Philippe Vannier, Président-directeur général de Bull a déclaré «La mise en place de notre plan stratégique BullWay porte ses fruits et permet à Bull de confirmer ses objectifs à moyen terme, malgré le contexte mondial incertain. L’excellence technologique du Groupe et de ses équipes s’est illustrée cette année avec l’installation de deux supercalculateurs pétaflopique sur deux continents dans des délais record, performance unique au monde en 2011. Le groupe a les ressources pour accélérer son développement en améliorant les synergies entre ses expertises»

  • Le ratio book-to-bill3 pour la période est de 1,01Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 1 300,7 millions d’euros, en progression de 4,6%. Corrigé des effets de change, la croissance est de 5,1%. La croissance organique (à périmètre et taux de change constants) est de 3,7 %2
  • Les frais commerciaux et administratifs sont stables en 2011 par rapport à 2010 ; rapportées au chiffre d’affaires, ces dépenses baissent de 17,7% à 16,9% traduisant une meilleure productivité
  • L’EBIT s’élève à 43,7 millions d’euros, en progression de 23,1% par rapport à 2010
  • Le résultat net est une perte de 16,5 millions d’euros exceptionnellement impacté par des nouvelles dispositions fiscales
  • Deux supercalculateurs pétaflopiques ont été livrés et installés en 2011 ; le premier CURIE au GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif) en région parisienne ; le second, Hélios, à Rokkasho au Japon.
  • EUROCONTROL, l’organisme chargé de gérer le trafic aérien en Europe a choisi Bull pour le développement de ses applications métiers stratégiques. Ce succès est emblématique des synergies nées du plan stratégique BullWay.

Perspectives : Le plan BullWay, présenté fin 2010 et déployé dès début 2011 porte ses fruits comme prévu. Le Groupe confirme les objectifs à moyen terme publiés le 9 décembre 2010.

Performance par Business Line

Désormais, Bull présente une marge contributive par Business Line (BL), conformément au pilotage de l’entreprise. Certains coûts fonctionnels et transverses, correspondant entre autre à la gestion commerciale des grands comptes et à l’organisation internationale, n’ont pas été alloués aux BL compte tenu de leur caractère mutualisé, destinés à favoriser les synergies. L’EBIT du Groupe correspond à la somme de la marge contributive des BL après prise en compte de ces coûts fonctionnels et transverses.

Afin d’aider les comparaisons, les données de l’année 2010 ont été ventilées selon la segmentation BullWay. La mise à niveau du carnet de commandes effectuée au troisième trimestre 2011 n’a pas d’impact sur les prises de commandes et s’ajoute à celles-ci.


(en millions d’euros)

Innovative
Products

Computing
Solutions

Business
Integration
Solutions

Security
Solutions

Total

Prises de commandes externes
Ratio book to bill3

65,5
1,03

786,5
0,97

337,1
1,08

123,5
1,06

1 312,5
1,01

Chiffre d’affaires total
Chiffre d’affaires inter BL

202,4
-138,7

813,6
-5,8

321,0
-8,1

122,1
-5,8

 

Chiffre d’affaires consolidé
Evolution 2011/2010

63,8
+8%

807,8
+5,7%

312,9
+3,2%

116,2
-0,6%

1 300,7
+4,6%

Marge contributive

20,8

64,5

9,8

2,5*

97,6

Coûts fonctionnels transverses

 

 

 

 

(53,9)

EBIT

 

 

 

 

43,7

 

1Voir glossaire.
2 Les activités acquises en 2011 ont contribué pour 15,3 millions d’euros au chiffre d’affaires de l’exercice.
3 Voir glossaire.

Innovative Products

Les prises de commandes externes progressent fortement de 18% et s’élèvent à 65,5 millions d’euros, dynamisées par de nombreux succès en France et à l’international. Le chiffre d’affaires externe s’établit à 63,8 millions d’euros, en croissance de 8% grâce à la bonne tenue de l’activité des serveurs propriétaires, ainsi qu’à la croissance de l’offre Extreme Computing dont cette BL assure la conception et l’assemblage (livraison de deux supercalculateurs pétaflopiques sur deux continents en décembre 2011). Le ratio book to bill s’élève à 1,03 pour la période. La marge contributive de cette BL ressort à 20,8 millions d’euros, en diminution en volume et en taux par rapport à 2010 sous l’effet de dépenses accrues de recherche et développement.

Computing Solutions

Les prises de commandes de cette BL sont en retrait (-3,7%) par rapport à 2010 et s’élèvent à 97% du chiffre d’affaires. Ceci s’explique par le décalage sur janvier 2012 de commandes significatives, d’ores et déjà finalisées. Le chiffre d’affaires s’établit à 813,6 millions d’euros, en croissance de 5,7%. Cette progression s’explique à la fois par le dynamisme d’offres clé telles que l’Extreme Computing dont cette BL assure l’intégration, la maintenance et dans certains cas l’exploitation. Le stockage sécurisé, offre renforcée au début de l’année par l’acquisition du leader égyptien des solutions de stockage, et les services d’infrastructure ont également contribué à la croissance. Computing Solutions enregistre une marge contributive de 64,5 millions d’euros, soit 7,9% du chiffre d’affaires, en progression par rapport à 2010 à la fois en volume et en taux.

Business Integration Solutions

Les prises de commandes affichent une très bonne dynamique, en croissance de 5,3% et s’établissent à 337,1 millions d’euros. Le chiffre d’affaires atteint 312,9 millions d’euros, en progression de 3,2%. Les activités en France, en Amérique Latine et en Pologne soutiennent principalement cette croissance. Le ratio book to bill ressort à 1,08 pour la période. La marge contributive s’établit en progression à 9,8 millions d’euros. Le taux de marge opérationnelle est en croissance de 0,8 point à 3,1% du chiffre d’affaires, grâce notamment à une meilleure utilisation des ressources.

Security Solutions

Les prises de commandes ont progressé de 4,7% cette année pour atteindre 123,5 millions d’euros. Cette croissance s’explique par une reprise de l’activité commerciale au deuxième semestre et en particulier au quatrième trimestre (+58%). Le chiffre d’affaires est stable (-0,6%) en 2011 par rapport à 2010 et en forte augmentation au dernier trimestre (+19%). La marge contributive est dégradée en volume et en taux (2,5 millions d’euros après prise en compte d’une charge de 3,4 millions d’euros au titre de l’APA). En effet, les offres de sécurité pour lesquelles les cycles de décision, déjà longs, se sont allongés, nécessitent un investissement commercial supplémentaire. Ceci est le cas pour les offres de haute technologie dans le secteur de la défense qui demandent un engagement  à moyen terme. La dépréciation partielle du goodwill reflète cette situation.

A l’inverse, les offres de sécurité à cycle de décision rapide tels le conseil et l’ingénierie ont été particulièrement dynamiques. Grâce à l’augmentation des prises de commandes, le niveau (1,06) du ratio book to bill est encourageant.

Les coûts fonctionnels et transverses baissent en 2011. Ces derniers s’élèvent à 53,9 millions d’euros, comparé à 60,3 millions d’euros en 2010. Cette baisse s’explique par l’optimisation des dépenses.
L’EBIT s’élève à 43,7 millions d’euros, en progression de 23,1% par rapport à 2010. Cette hausse est le fruit de la dynamique BullWay et provient à la fois de l’amélioration de la contribution des Business Lines et la diminution des coûts centraux et transverses. L’EBIT intègre les frais de recherche et développement ainsi que les frais commerciaux et administratifs :

  • Les frais nets de Recherche & Développement s’établissent à 24,4 millions d’euros, en hausse de 4,6 millions d’euros par rapport à 2010 du fait de dépenses plus élevées. L’effort R&D du groupe se concentre principalement sur les systèmes de calcul intensif, les infrastructures nouvelle génération pour les centrales numériques, ainsi que les solutions de sécurité avancées.
  • Les frais commerciaux et administratifs s’élèvent à 220,0 millions d’euros en 2011, stable par rapport à 2010 et conforme à l’objectif d’accroissement de la productivité. La conséquence de cette stabilité est une amélioration du taux des frais commerciaux et administratifs par rapport au chiffre d‘affaires.

Le résultat opérationnel s’établit à 5,4 millions d’euros, comparé à 24,6 millions d’euros en 2010. La nette baisse par rapport à l’année précédente s’explique principalement par une charge de 34,5 millions d’euros liée à la dépréciation partielle du goodwill et des immobilisations incorporelles constatés lors de l’acquisition du groupe Amesys. Cette charge est due à :

  • la révision des perspectives d’activité telle que décrite précédemment ; et
  • de nouvelles dispositions fiscales limitant l’utilisation de reports déficitaires.

Le résultat opérationnel intègre également une charge liée aux départs transactionnels de 15,8 millions d’euros, un gain de 6 millions d’euros lié à la résolution favorable de litiges anciens ; et une reprise de 3,3 millions d’euros de la provision liée à la CRMF .

Le résultat net (part du Groupe) est une perte de 16,5 millions d’euros, et se compare à un profit de 6,5 millions d’euros en 2010. Il intègre des frais financiers nets de 11,5 millions d’euros, en hausse du fait de l’actualisation de la créance en faveur de Bull liée au crédit impôt recherche. Les coûts inhérents au plan de pension de Bull Germany (4,9 millions d’euros) sont stables d’une année sur l’autre. La charge d’impôt de 10,9 millions d’euros augmente par rapport à 2010. Les impôts différés actifs ont été ajustés, notamment pour prendre en compte les résultats prévisionnels d’Amesys.

Afin de mieux évaluer la génération de trésorerie par les opérations courantes, le Groupe a décidé désormais de prendre comme indicateur le flux de trésorerie avant prise en compte des frais financiers et de la charge d’impôts impactant la trésorerie. Conformément à cette définition, le flux opérationnel de trésorerie s’élève à 22,3 millions d’euros sur l’année, à comparer à 62,4 millions d'euros en 2010. Comme anticipé, la consommation de trésorerie observée au premier semestre a été compensée, par une génération plus forte de trésorerie opérationnelle au second semestre. La dégradation du flux opérationnel en 2011 s’explique pour environ la moitié par la fin des dispositions permettant le remboursement anticipé du crédit impôt recherche et pour le solde, principalement par des décalages de règlements de client majeurs sur l’exercice suivant.

La trésorerie brute1 au 31 décembre 2011 s’élève à 346,0 millions d’euros, comparé à 326,3 millions d’euros au 31 décembre 2010. La hausse de la trésorerie brute s’explique principalement par le tirage d’une tranche de 35 millions d’euros du crédit syndiqué mis en place en janvier 2011. La trésorerie nette1s'élève à 269,8 millions d'euros, à comparer à 283,2 millions d’euros à fin 2010.

Chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2011 (données non auditées)

  • Le chiffre d’affaires consolidé du quatrième trimestre s'élève à 421,8 millions d'euros, en croissance de 6,4 %.  La croissance organique est de 5,1%.
  • L’activité Innovative Products a progressé de 11,4 % à 25,1 millions d’euros portée par le dynamisme mainframes propriétaires ainsi que l’accroissement de l’activité des offres Extreme Computing et stockage sécurisé.
  • La BL Computing Solutions a enregistré une croissance de 10,8 % par rapport à 2010, avec un chiffre d’affaires de 268,2 millions d’euros, conséquence notamment de la croissance des offres de stockage sécurisé.
  • Les activités de Business Integration Solutions affichent un chiffre d’affaires de 90,0 millions d’euros, en baisse de 9,8% au quatrième trimestre. Toutefois, après un troisième trimestre particulièrement dynamique (+18,7%) le chiffre d’affaires du deuxième semestre est stable.
  • Les activités de Security Solutions enregistrent un chiffre d’affaires de 38,6 millions d’euros, en nette hausse (+19,3%) par rapport à 2010.

Faits marquants de 2011

Le groupe Bull recrute 1000 collaborateurs en 2012 dont 500 en France.
Après avoir accueilli 1000 collaborateurs en 2011 dans le monde, le groupe Bull poursuit en 2012 sa politique de recrutement pour porter les projets de ses clients. Sur les 500 recrutements prévus en France, 50 % concerne l’Ile de France, 50 % concerne la province et principalement le Sud-Est (PACA + Rhône Alpes) où le Groupe connaît une forte progression avec l’ouverture de deux centres de services de Business Intelligence.
Les jeunes diplômés issus d’écoles d’ingénieurs ou de cursus universitaire représentent 25 % des recrutements en France. A noter que le Groupe recherche notamment 150 collaborateurs en Pologne et 100 autres au Brésil.

Innovative Products

Bull apporte son expertise à la recherche internationale sur la fusion contrôlée
Dans le cadre du programme international Fusion For Energy (F4E), Bull a été retenu pour développer un nouveau supercalculateur de classe pétaflopique, destiné à la recherche fondamentale.
Le supercalculateur de Bull au Japon permettra les modélisations et simulations les plus avancées dans le domaine des plasmas et des matériaux pour la fusion contrôlée. Il sera mis à la disposition des chercheurs européens et japonais pour une période de 5 ans, à partir de janvier 2012 et aura une puissance dépassant le petaflops. Conçu en partenariat avec le CEA, il sera la troisième machine conçue et développée par Bull à atteindre ce niveau de performance. Il est l’une des composantes de l’« Approche Élargie » – un programme de recherche, complémentaire du programme ITER – engagé en novembre 2006 dans le cadre d’une coopération réunissant le Japon et l’Europe

Bull annonce la série bullx B700 DLC : cette nouvelle génération de supercalculateurs augmente spectaculairement l’efficacité énergétique au data center
Les supercalculateurs bullx B700 DLC sont destinés aux grands centres de calcul. Leur puissance multi pétaflopique permettra de réaliser des avancées majeures dans l’industrie et la recherche.
Leur technologie de refroidissement liquide direct est révolutionnaire. Permettant l’utilisation d’eau tiède pour le refroidissement, elle améliore la performance énergétique d’environ 40% par rapport aux data centers traditionnels – tout en conservant la même facilité de maintenance que des serveurs standards refroidis par air.

Computing Solutions  

Le data center de Bull à Trélazé récompensé par la commission européenne pour ses performances énergétiques
Le data center de Bull à Trélazé a reçu le prix de l’implémentation exceptionnelle des pratiques de performance énergétique des data centers parmi 120 concurrents à l’échelle européenne dont une dizaine en France. Ce prix récompense la transformation d’un data center existant, construit depuis plus d’un an pour son excellence dans l’implémentation des pratiques de performance énergétique.
D’une superficie de plus de 3200 m2, est dédié aux activités d’infogérance de Bull pour les applications critiques. Il intègre les dernières innovations et pratiques en termes d’efficacité énergétique, de développement durable et il répond aux préoccupations majeures des entreprises cherchant à allier performance, responsabilité sociétale et sécurité. Il héberge le site mon.service-public.fr ainsi que des applications sensibles demandant un très haut niveau de responsabilité. C’est également un des data centers majeurs pour l’offre de cloud computing chez Bull.

Bull lance Le cloud by Bull : une démarche stratégique pour aller vers le cloud d’entreprise
L’approche de Bull répond aux 4 grands défis que pose le Cloud à l’entreprise – stratégie, évolutivité, souveraineté, sécurité 1. Le cloud métier : Bull lance Advisory Services for Cloud, une méthodologie de conseil et d’accompagnement à la transformation vers le cloud ; 2. Le cloud agile : Bull introduit bullion cloud platform, plate-forme novatrice de cloud computing clé en main, et renforce ses gammes de serveurs haute performance (novascale, Escala, bullx) et sa gamme StoreWay pour le stockage ; 3. Le cloud sécurisé : Bull apporte une réponse de bout-en-bout aux enjeux de la sécurité avec une offre complète de sécurité pour le cloud ; 4. Le cloud maîtrisé : Bull lance deux offres pour les entreprises souhaitant mettre en place des clouds privés hébergés, et propose des approches de cloud public spécialisées pour le calcul scientifique et le e-business.

Business Integration Services

EUROCONTROL confie à un consortium dirigé par Bull le développement de leurs applications métiers stratégiques
Le système EUROCONTROL, dont Bull aura la charge, gère la totalité du trafic aérien à travers l’Europe, définissant et optimisant le parcours des aéronefs, contrôlant les plans de vol des aéronefs et assurant la sécurité aérienne dans le ciel européen. Il s’agit donc d’un système critique, qui devra traiter de forts volumes de données et fournir des niveaux de sécurité très élevés. Outre le développement et les essais, Bull dirigera un bureau de transformation stratégique afin d’aider EUROCONTROL à faire évoluer sa stratégie d’approvisionnement. La valeur totale du contrat s’élève à 43 millions d’euros répartis sur les cinq prochaines années.

Bull ouvre un centre de services dédié à la Business Intelligence
En ligne avec sa stratégie d’industrialisation, de focalisation sur ses offres à valeur ajoutée et de capitalisation sur ses domaines d’excellence, Bull ouvre le premier Centre de Services dédié à SAP BI en France.
Le Centre de Services SAP BI de Bull en Rhône-Alpes est une pièce maîtresse du dispositif d’industrialisation et de spécialisation engagé par Bull Business Integration Solutions dans le cadre du plan BullWay. Il a pour vocation de servir l’ensemble des clients Bull et propose une capacité de production optimisée pour le développement et la maintenance de Systèmes d’Information Décisionnels. Constitué dans sa grande majorité de consultants confirmés, le Centre de Services SAP BI recrute une part de ses effectifs parmi les jeunes diplômés qui y trouvent une plate-forme métier leur garantissant une montée en compétences rapide, une employabilité renforcée, des projets ambitieux et innovants dans un cadre de référence.

Security Solutions

Bull lance Shadow, un système de brouillage unique au monde pour contrer les attaques d’engins explosifs télécommandés
Shadow est destiné aux forces armées et aux besoins en matière de sécurité intérieure. Il permet non seulement la protection de passagers de véhicules et de zones critiques contre les engins explosifs télécommandés mais aussi l’identification de communications ennemies et le contrôle des radiocommunications.
Avec Shadow, brouilleur réactif intelligent, basé sur une technologie unique au monde qui couvre à la fois l’interception, le brouillage et la neutralisation des Remote Controlled Improvised Explosive Devices (RCIED), Bull renforce son leadership en matière de sécurité. Contrairement aux systèmes traditionnels, cette adaptabilité permet de réduire considérablement l’exposition des opérateurs et des passagers des véhicules aux radiations, ce qui en fait un système adapté à une utilisation intensive.

Fort développement commercial du logiciel CRYPT2Pay™ de Bull
CRYPT2Pay™, logiciel conçu et développé par Bull, est un dispositif de chiffrement de haute performance conçu pour sécuriser les opérations de retrait et de paiement. Il sécurise actuellement 95 % des transactions des plus importantes banques françaises et européennes. En 2011, il a connu un fort développement dans le secteur des banques et des organisations financières en Afrique. Ce dispositif est en train d'être mis en place sur les marchés financiers en Amérique du Sud.

Conférence Téléphonique

Philippe Vannier, Président-directeur général du Groupe Bull, animera une conférence téléphonique afin de commenter cette communication. La conférence aura lieu le 16 février 2012 à 11h30 (heure de Paris). Le numéro d’appel est le +33 (0)1 7099 3208. Un diaporama sera également disponible pour téléchargement sur http://www.bull.fr

Glossaire

Allocation du Prix d’Acquisition (APA) : une partie du prix de l’acquisition du groupe Amesys est allouée à des actifs incorporels amortissables dans l’EBIT.

Le ratio book to bill est le rapport entre les prises de commandes et le chiffre d’affaires de la période.

CIR signifie crédit d’impôt recherche.

Clause de Retour à Meilleure Fortune (CRMF) : en contrepartie du versement d’une aide à la restructuration de la part de l’Etat français, Bull s’est engagé en 2004 à lui verser annuellement une portion de son Résultat Courant Avant Impôts (RCAI) pour les exercices 2005-2012, sous certaines conditions. Une description complète de la CRMF est disponible dans le rapport annuel de Bull.

CVAE signifie la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises.

EBIT (Earnings before interest and taxes) correspond au résultat avant impôts, autres produits et charges opérationnels, autres produits et charges financiers et quote part des résultats des sociétés associées.

Endettement : financement sur cession de créances avec recours, emprunts bancaires et obligataires, crédit-bail et location, instruments dérivés passifs.

Investissements opérationnels : acquisition d’actifs par Bull pour son propre compte ou pour le compte de clients dans le cadre de contrats d'infogérance et « Managed Services ».

La marge opérationnelle correspond, pour chaque Business Line, au résultat avant impôts, autres produits et charges opérationnels, autres produits et charges financiers, quote part des résultats des sociétés associées, et allocation de coûts fonctionnels et transverses.

Les prises de commandes correspondent à la valeur totale ferme des contrats enregistrés pendant la période. Cette valeur totale ferme des contrats correspond à l'engagement contractuel des clients, sur lequel le management peut être amené à apporter un jugement pour les contrats de longue durée ou ceux pour lesquels l'échéance n'est pas déterminée (tacite reconduction par exemple).

La variation organique signifie à périmètre et taux de change constants.

La trésorerie brute est constituée de la trésorerie et équivalents de trésorerie (y compris OPCVM monétaires) et des dépôts et comptes de garantie.

La trésorerie nette correspond à la trésorerie brute moins l’endettement.

Avertissement

Ce communiqué de presse contient des éléments fondés sur des projections ou des prévisions dont la nature est sujette à risques et incertitudes. Ainsi, il se pourrait que les résultats anticipés diffèrent.
Même si Bull estime que les prévisions et l’information du présent communiqué sont basées sur des hypothèses raisonnables au moment où elles ont été établies, aucune garantie ne peut être donnée sur la réalisation des objectifs ou l’atteinte des anticipations décrites dans le présent communiqué.
Ni Bull ni aucune autre société du groupe ne donnent de garantie de quelque ordre que ce soit sur l’exactitude, la fiabilité ou la complétude des informations dans le présent communiqué et ni Bull, ni une autre société du groupe ni ses responsables ne peuvent être tenus responsables de l’utilisation des informations de ce communiqué.

A propos de Bull

Bull est une société des technologies de l'information. Notre mission est d'être le partenaire privilégié de nos clients, corporate et administration, en optimisant l'architecture, en opérant et en rentabilisant leur Système d'Information, pour soutenir leur activité et les processus critiques liés à leur métier.
Bull est un spécialiste des systèmes ouverts et sécurisés, le seul européen positionné sur les principaux maillons de la chaîne de valeur de l'informatique.
Pour plus d'informations : http://www.bull.fr

Relations Investisseurs :

Bull : Peter Campbell - Tél : 01 58 04 04 23 – peter.campbell@bull.net

Relations presse :

Bull : Barbara Coumaros - Tél: 06 85 52 84 84 – barbara.coumaros@bull.net

 Calendrier Financier

  • 26 avril 2012 : chiffre d'affaires du premier trimestre 2012
  • 8 juin 2012 : assemblée générale annuelle
  • 26 juillet 2012 : résultats semestriels 2012
  • 25 octobre 2012 : chiffre d'affaires du troisième trimestre 2012

Chiffres clés


2011
(en millions d’euros)

Innovative Products

Computing Solutions

Business Integration Solutions

Security Solutions

Total

Prises de commandes consolidées
Book-to-bill

65,5
1,03

786,5
0,97

337,1
1,08

123,5
1,06

1 312,6
1,01

Chiffre d’affaires

202,4

813,6

321,0

122,1

 

Chiffre d’affaires inter BL

(138,7)

(5,8)

(8,1)

(5,8)

 

Chiffre d’affaires consolidé

63,8

807,8

312,9

116,2

1 300,7

Marge contributive

20,8

64,5

9,8

2,5*

97,6

Coûts fonctionnels et transverses**

(53,9)

EBIT

43,7

Produits de cession et autres produits et charges opérationnels (y compris CRMF)

(38,3)

Résultat opérationnel

5,4

Résultat financier

(10,9)

Impôts

(10,9)

Résultat net, part du groupe

(16,5)

* après prise en compte d’une charge de 3,4 millions d’euros au titre de l’APA
** Dont gestion commerciale des grands comptes, organisation internationale, résultat de change sur flux opérationnels…

 

 

 

 

 

 

 

 

2010
(en millions d’euros)

Innovative Products

Computing Solutions

Business Integration Solutions

Security Solutions

Total

Prises de commandes consolidées
Book-to-bill

55,5
0,94

818,8
1,07

320,2
1,06

118,0
1,01

1 312,5
1,06

Chiffre d’affaires

173,5

767,3

310,2

121,3

 

Chiffre d’affaires inter BL

(114,5)

(3,5)

(6,9)

(4,3)

 

Chiffre d’affaires consolidé

59,1

763,9

303,3

116,9

1 243,2

Marge contributive

21,6

59,9

7,1

7,2*

95,8

Coûts fonctionnels et transverses**

(60,3)

EBIT

35,5

Produits de cession et autres produits et charges opérationnels

(10,9)

Résultat opérationnel

24,6

Résultat financier

(8,0)

Impôts

(10,0)

Résultat net, part du groupe
6,5
* après prise en compte d’une charge de 3,4 millions d’euros au titre de l’APA
** Dont gestion commerciale des grands comptes, organisation internationale, résultat de change sur flux opérationnels…
 

Trésorerie


(en millions d’euros)

2011

2010

EBIT5

43,7

35,5

Amortissements (y compris APA1)

21,5

19,8

Investissements opérationnels5

(19,5)

(27,9)

Variation du BFR

(23,4)

35,0

Flux opérationnel

22,3

62,4

Frais financiers nets payés

(4,2)

(3,6)

Impôts payés

(11,1)

(10,2)

Flux provenant des opérations non courantes

(20,1)

(50,9)

Flux de trésorerie

(13,1)

(2,3)

Augmentation/ (diminution) de la trésorerie

19,7

(12,5)

(Augmentation)/diminution de la dette

(32,8)

10,3

Variation de la trésorerie nette

(13,1)

(2,3)

Répartition géographique du chiffre d’affaires


(en millions d’euros)

2011

2010

Variation

France

726,5

701,0

+3,6%

Europe hors France

378,1

362,0

+4,4%

Reste du monde

196,1

180,2

+9%

Total

1 300,7

1 243,2

+4,6%

La répartition géographique du chiffre d’affaires consolidé 2011 évolue légèrement par rapport à 2010. La croissance des marchés internationaux à fort potentiel, tel l’Amérique du Sud, ainsi que l’activité apportée par l’acquisition finalisée en Egypte, expliquent la progression de la part du chiffre d’affaires réalisée hors d’Europe.

Comptes consolidés résumés

Compte de résultat consolidé

Millions d’euros

2011

 

2010

Chiffre d’affaires

1 300,7

 

 

1 243,1

 

Marge brute

289,9

22,3%

 

278,3

22,4 %

Frais de R&D

(24,4)

1,9%

 

(19,8)

1,6%

Frais administratifs et Commerciaux

(220,0)

16,9%

 

(220,0)

17,7%

Gain / (Perte) de change

(1,8)

 

 

(1,2)

 

EBIT1

43,7

3,4%

 

35,5

2,9%

Autres produits opérationnels

9,8

 

 

18,1

 

Autres charges opérationnelles

(52,2)

 

 

(26,9)

 

Quote-part dans les résultats nets des entreprises associées
Ajustement provision CRMF

0,8

3,2

 

 

(0,4)

(1,7)

 

Résultat Opérationnel

5,4

-

 

24,6

-

Résultat de change sur flux financiers

0,6

 

 

0,6

 

Résultat Financier net

(11.5)

 

 

(8,6)

 

Impôt

(10,9)

 

 

(10,0)

 

Résultat Net

(16.4)

 

 

6,6

 

Intérêts Minoritaires

0,1

 

 

0,1

-

Résultat Net part du Groupe

(16,5)

n/s

 

6,5

-

Bilan consolidé simplifié

Millions d’euros

Au 31décembre

 

2011

 

2010

Immobilisations corporelles & incorporelles

75,9

 

80,3

Goodwill

102,3

 

129,7

Actifs financiers non courants

14,9

 

14,3

Impôts différés

16,7

 

15,3

Actifs non courants

209,8

 

239,6

Stocks et en cours

73,0

 

67,1

Créances clients

133,7

 

124,4

Autres actifs courants

143,8

 

86,2

Placements en garantie

8,3

 

15,7

Trésorerie & équivalents

278,8

 

282,2

Actifs courants

637,6

 

575,6

Total de l’actif

847,4

 

815,2

Capitaux Propres – part du Groupe

175,6

 

190,1

Intérêts Minoritaires

0,8

 

0,2

Réserves & Passifs non courants

184,5

 

157,7

dont CRMF1

4,9

 

12,8

Réserves et Passif courants

486,5

 

467,2

Total du passif

847,4

 

815,2


 

Annexe

Chiffres d’affaires avec clients externes trimestriels publiés des exercices 2011 et 2010 (données non auditées)

 

Millions d’euros

Premier
trimestre

Deuxième
trimestre

Troisième
trimestre

Quatrième
trimestre

Année

2011

Innovative Products

10,4

17,5

10,7

25,1

63,8

Computing Solutions

166,6

218,1

154,8

268,2

807,8

Business Integration Solutions

69,3

77,3

76,3

90,0

312,9

Security Solutions

24,5

28,7

24,5

38,6

116,2

Total

270,8

341,6

266,4

421,9

1 300,7

2010

Innovative Products

13,6

12,5

10,5

22,5

59,1

Computing Solutions

165,2

202,2

154,3

242,1

763,8

Business Integration Solutions

66,1

73,3

64,3

99,5

303,3

Security Solutions

28,4

30,1

84,6

32,3

116,9

Total

273,2

318,1

255,2

396,6

1 243,1

Les données de l’année 2010 ont été ventilées selon la segmentation BullWay.
La somme des arrondis peut être différente de l’arrondi de la somme.

 

Retour haut de page
Imprimer.envoyer par mail cette page.Partager sur Facebook.Partager sur Linkedin.Partager sur Viadeo.Partager sur Technorati.Partager sur Digg.Partager sur Delicious.Ajouter à ses favoris Google.Partager sur Windows Live.Partager sur Twitter.
OPA D'ATOS SUR BULL

Plus d'informations >

CONTACT

Vincent Biraud
+33 (0)1 58 04 04 23
vincent.biraud@bull.net

CALENDRIER FINANCIER

29/07/2014: Résultats 1er semestre 2014
30/10/2014: CA du 3ème trimestre 2014

RSS
COMMUNIQUES

Saisissez votre adresse mail pour recevoir les derniers communiqués de presse financiers